mardi 9 juin 2015

La saponification à froid


Voilà un an que je suis passée au "tout naturel", notamment dans l'usage des produits cosmétiques que je fabrique dorénavant moi même. C'est ainsi qu'il y a quelques mois, je me suis lancée dans la fabrication de savons d'après la méthode de saponification à froid, dite SAF.

Parce qu'avant, je dois bien avouer que pour moi les savons durs, c'était pour mamie Jaqueline, mais ça, c'était avant. Car ça y est, j'ai attrapé la saponite aigue!


La "saponi" quoi?
La saponification est le produit d'une réaction chimique provoquée par le mélange de soude caustique NaOH et d'huile/beurre végétal ou matière grasse animale. C'est donc un processus très respectueux de l'environnement.

Les savons produits par cette méthode réalisée à froid, c'est à dire sans chauffe et avec un temps de cure adapté sont naturellement riches en glycérine, produite lors de la saponification. Ils possèdent donc des propriétés particulièrement hydratantes.



Réaliser un savon saponifié à froid
La saponification à froid permet facilement de réaliser des savons artisanaux chez soi, cependant, elle nécessite un calcul précis de la quantité de soude nécessaire pour produire la saponification. Celle ci s'arrête lorsque tout la soude est consommée et qu'il reste de l'huile non saponifié dans le savon final. C'est ce que l'on appelle un savon surgras. Pour cela, deux moyens possibles, que l'on peut ou non combiner :

La réduction de soude
Comme son nom l'indique, cela consiste à utiliser moins de soude que ce qui est théoriquement nécessaire pour saponifier toutes les huiles. Ainsi, il reste une partie des huiles non saponifiée dans la savon. C'est ce que l'on appelle le "taux de surgraissage"

!!! La réduction de soude est essentielle car elle sert de marge de sécurité. Il est recommandé de choisir une réduction de soude d'au moins 5%. !!!
Le surgraissage additionnel à la trace
L'autre manière de surgraisser un savon est d'ajouter de l'huile ou beurre végétal préalablement fondu au moment de la trace, c'est à dire en fin de préparation, car cette huile va rester non saponifiée. C'est donc à ce moment que l'on va ajouter : les huile onéreuses, sensibles ou celles que l'on cible pour leurs propriétés spécifiques. 



Par exemple, un savon à 8% surgras aura 5% de réduction de soude et 3% de surgraissage additionnel. C'est ce qu'on appelle le taux de surgraissage total.



La trace, késako?  
Pour bien comprendre visuellement ce qu'est la trace, je vous renvoie à l'article très complet de Soap Session sur le sujet.

Les ajouts
Parce qu'il faut bien s'amuser quand même, une fois que la trace est là, c'est le moment où l'on peut se faire plaisir et ajouter le surgraissage additionnel, mais aussi fragrance/huile essentielle, colorants, poudres, fleurs séchées etc... et réaliser de beaux marbrages.
  
 
La cure?
Il faut savoir que la saponification est une réaction qui prend du temps, ce qui permet à la saponification de se terminer tout en séchant le savon. Le temps minimum de cure est de quatre semaines après fabrication.



Les avantages de la saponification à froid


Choix des ingrédients
La saponification à froid permet un choix complet dans les huiles de base. Cela permet une parfaite personnification du savon en fonction du choix des ingrédients : dureté, pouvoir moussant, émollient...



Des savons tous doux pour la peau
Il faut savoir que dans l'industrie conventionnelle, les savons durs sont réalisés à partir de bondillons exempts de glycérine. Ils coûtent peu chers mais peuvent être desséchants pour la peau voire irritants (bonjour eczéma, mycoses et autres joyeusetés). 
Les savons saponifiés à froid produisent naturellement de la glycérine qui permet l'hydratation de la peau. De plus, la quantité de surgras est personnalisable ce qui permet de nourrir la peau.
La SAF, c'est donc une peau nourrie et hydratée, donc une peau en bonne santé!



Des savons bons pour l'environnement 
La plupart des savonniers utilisent des ingrédients naturels. Les savons sont donc sains et biodégradables, contrairement aux savons industriels qui contiennent souvent des conservateurs, colorants et parfums de synthèses qui ont des effets désastreux sur la peau et l'environnement.



Comment reconnaitre un savon saponifié à froid?
Le savonnier qui utilise ce mode de fabrication ne s'en cache pas et je vous renvoie à l'article de Gaiia, dans lequel 7 clés vous sont données pour reconnaitre à coup sûr un savon SAF!




Pour aller plus loin:
A bientôt sur le blog ou sur ma page facebook!

sources : http://www.savons-soleya.fr ; aroma zone

0 Petits Mots:

Enregistrer un commentaire

Pour un mot doux ou un mot fou, c'est par ici!